063a1aa8b2d6e3cf41bb6ac3eed63265
Jaguar Land Rover développe un prototype doté d’une pile à combustible à hydrogène

Ce projet participe à l’objectif du Groupe, qui est d’atteindre zéro émission en 2036

Jaguar Land Rover développe un prototype doté d’une pile à combustible à hydrogène (fuel cell electric vehicle : FCEV) basé sur le nouveau Land Rover Defender. Ses premiers tests sont programmés dans le courant de l’année 2021.

Le concept FCEV participe à l’objectif de Jaguar Land Rover : parvenir à zéro émission en 2036, et être une entreprise zéro carbone à échéance 2039 sur l’ensemble de ses chaînes de production, de ses modèles et de ses opérations, conformément à la stratégie Reimagine annoncée le mois dernier.

Les véhicules à pile à combustible, qui fabriquent leur électricité à partir d’hydrogène pour alimenter un moteur électrique, sont complémentaires à des véhicules électriques à batterie (Battery Electric Vehicle : BEV) pour permettre le « zéro émission ». Les véhicules à pile combustible à hydrogène, FCEV, délivrent une haute densité d’énergie, permettent un ravitaillement rapide et une perte minimale d’autonomie par basse température, ce qui en fait la technologie idéale pour les véhicules plus lourds, à autonomie plus longue, ou pour ceux que l’on utilise dans des environnements très chaud ou très froids.



Depuis 2018, le nombre total de FCEV sur la route a pratiquement doublé tandis que le nombre de stations de ravitaillements en hydrogène a augmenté de plus de 20 %**. En 2030, les projections indiquent que la flotte de véhicules à hydrogène (FCEV) pourrait atteindre 10 millions avec 10 000 stations de ravitaillement dans le monde*.

Le projet Jaguar Land Rover, à l’avant-garde de la technologie, connu sous le nom de Project Zeus, est en partie financé par l’organisme gouvernemental Advanced Propulsion Centre. Il permettra aux ingénieurs de comprendre comment une motorisation à hydrogène peut être optimisée pour délivrer toute la performance et les capacités attendues par les utilisateurs : de l’autonomie au ravitaillement sans oublier les capacités de remorquage jusqu’aux performances en tout-terrain.


Le prototype du nouveau Defender FCEV, va commencer ses tests avant la fin 2021 au Royaume-Uni afin de vérifier des qualités clés comme les capacités hors piste et la consommation d’énergie.

Pour concrétiser le « Project Zeus », Jaguar Land Rover s’est associé à des partenaires de R&D de classe mondiale : Delta Motorsport, AVL, Marelli Automotive Systems ainsi que le UK Battery Industrialisation Centre (UKBIC) pour concevoir, développer et fabriquer le prototype FCEV.

"Nous savons que l’hydrogène a un rôle à jouer dans la future gamme de motorisations dans l’ensemble de l’industrie du transport, et aux côtés des véhicules électriques à batteries. Il propose une autre solution “zéro émission à l’échappement” adaptée aux capacités et aux besoins de la gamme de classe mondiale des véhicules Jaguar Land Rover. Le travail réalisé au côté de nos partenaires sur le « Project Zeus » va nous aider dans notre transformation progressive qui vise à nous permettre de devenir une compagnie zéro émission en 2039"

HEAD OF HYDROGEN AND FUEL CELLS FOR JAGUAR LAND ROVER
RALPH CLAGUE